Le groupe Chinois Jinjiang s'implante en Europe par l'acquisition de Sabart Aero Tech    20 juillet 2017

Le groupe Jinjiang, n°3 de l'aluminium en Chine reprend le français Sabart Aéro Tech


Le groupe Hanghzhou Jinjiang emploie 20 000 salariés dans l'aluminium, la chimie ou l'énergie en Chine, Indonésie, Vietnam et en Inde. Pour sa première implantation en Europe, il reprend Sabart Aero Tech en redressement judiciaire depuis plus de 18 mois.

(interview de Yun Xu, vice-président du groupe Hangzhou Jinjiang par La Dépèche)
Pourquoi votre groupe a-t-il trouvé intéressant de reprendre Sabart Aéro Tech ?
Notre groupe est le numéro 3 de l'aluminium en Chine. Notre stratégie est de réaliser une intégration verticale, c'est-à-dire d'avoir dans l'entreprise toutes les étapes : l'extraction, la production de l'aluminium pur, l'alliage qui est réalisé à Sabart, le forgeage, le matriçage et la vente au client… Jusque-là nous n'avions pas d'alliage, c'était la dernière étape qui nous manquait.
Que pensez-vous pouvoir apporter à cette entreprise qui était en difficulté ?
Jinjiang va aider Sabart à se développer. Nous avons la surface financière qui permet d'investir dans des machines, dans des bâtiments. Nous avons un plan d'investissement de 5 millions d'euros en 3 ans. (...)
Que pensez-vous de la crainte de vous voir récupérer les savoir-faire pour les rapatrier en Chine ?
Ce ne sera pas le cas. On n'est pas là pour coloniser mais pour trouver une plate-forme pour partager la valeur ajoutée que l'on va créer ensemble. (...) on va se développer ici. D'abord, parce que les clients sont attachés à Sabart Aéro Tech de Tarascon, à son adresse, à son savoir-faire. Si je déménageais, je perdrais les qualifications de l'entreprise. Ensuite, ce qui est précieux chez Sabart Aéro Tech, les gens qui composent l'entreprise, les savoir-faire qui ont été construits depuis de très nombreuses années. Même si je voulais, je ne pourrais pas déménager toute une équipe. La troisième raison, c'est qu'on est intéressés par la région ariégeoise, parce qu'elle a la culture de l'aluminium, la culture de l'aéronautique et la culture de l'aérospatial. Jinjiang est en train d'embrasser la filière aéronautique. Acheter une entreprise du haut de gamme comme Sabart va nous aider à établir notre image dans l'aéronautique. (...) lire l'interview complète sur le site de la Dépèche

Pour en savoir plus :
France3 Régions 18 juillet 2017