6 mars 2011

Nouvelle acquisition chinoise en France


A nouveau les entreprises chinoises marquent leur volonté de conquérir les marchés européens par le biais d'acquisitions ciblées. L'usine McCormick de Saint-Dizier fabricant historique de boites de vitesse pour les engins agricoles, est reprise à la barre du tribunal de commerce de Chaumont après sa mise en liquidation judiciaire le 7 décembre dernier. Cette acquisition, saluée par la CGT et les 206 salariés de l'usine, va permettre la sauvegarde de l'ensemble des postes et la relance de l'activité, notamment par l'exportation d'une partie de la production vers la Chine mais aussi vers l'afrique où l'acquéreur, le groupe YTO, mi-public/privé, fort de ses 26.000 salariés dans le monde, détient de fortes positions. Ce nouvel exemple du dynamisme chinois, après l'acquisition du Château de Viaud (Cofco 2011), de l'entreprise Plysorol par Longsheng (2010) ou de la Somab par Spark (2009), démontre l'appétit grandissant des entreprises chinoises pour les acquisitions de PME françaises.

Pour en savoir plus : L'Usine Nouvelle - 8 mars 2011 et Yto France