Le fabricant de sièges de train SAIRA SEATS acquis par le groupe chinois KTK    31 octobre 2017

Le Chinois KTK retenu pour la cession de l'équipementier ferroviaire Saira Seats


KTK employant 9.000 salariés pour plus de 1,5 milliard d'euros de C.A en 2016, a profité de la faillite du groupe italien Tosoni, propriétaire de SAIRA SEATS pour s'implanter en France.

En proposant 7 millions d'euros pour la reprise des titres à la justice italienne alors que ses deux concurrents, les français Barat et Compin, en proposaient entre 6 et 6,5 millions mais aussi en recueillant l'adhésion de 94 des 112 salariés de SAIRA SEATS à son projet industriel, ce groupe familial chinois va créer sa tête de pont en Europe.

KTK se dit prêt à mettre sur la table une quinzaine de millions d'euros pour faire de SAIRA SEATS (CA 2016 : 32M€) sa première unité industrielle et de R&D en Europe.

Pour en savoir plus :
L'Essor